Maison écologique : accessible et abordable

 

MAISON ÉCOLOGIQUE : ACCESSIBLE ET ABORDABLE

Aujourd’hui, construire ou rénover une maison pour en faire un habitat écologique n’est plus un rêve aussi inaccessible et hors de prix qu’auparavant. Évidemment, il est préférable de faire appel à des experts en la matière lorsque vient le temps de passer à l’action. Belvedair fait partie de ceux-là.

Ces experts vous aideront à comprendre l’ensemble du processus entourant la conception, la gestion et la réalisation de votre maison écologique, le tout en vous appuyant solidement dans votre planification, en vous fournissant trucs et conseils pour sauver temps et argent, ainsi qu’en vous guidant vers les ressources appropriées. Un incontournable lorsqu’on se lance en construction, particulièrement en construction écologique, en raison de son caractère relativement nouveau sur le marché.

Vous trouverez dans cette page certaines notions concernant par exemple les coûts relatifs à une écoconstruction ou encore quant à l’emplacement à privilégier pour votre maison, en plus de quelques statistiques qui vous permettront d’établir rapidement des comparatifs entre une habitation écologique et une habitation conventionnelle.

Combien ça coûte

Il n’y a pas si longtemps, la construction d'une maison écologique coûtait de 5 % à 10 % plus cher que celle d'un bâtiment traditionnel. La facture grimpait en effet rapidement lorsqu'il était question de technologies vertes en raison d’une certaine rareté des matériaux et de la main-d'œuvre qualifiée dans le domaine.

Avec l’augmentation toujours croissante de la demande et l’expertise un peu plus répandue en la matière, construire ou rénover une maison pour en faire un habitat écologique ne coûte aujourd’hui pas nécessairement plus cher. Tout dépend de la conception et du style de la maison désirés. La majorité des maisons que Belvedair réalise ont des valeurs comparables aux maisons conventionnelles.

Il faut savoir que trois éléments majeurs différencient les maisons usuelles des habitations écologiques: l’efficacité énergétique, l’environnement et l’impact écologique des matériaux. Or, plusieurs éléments écologiques n’apportent aucun surcoût. S’il y a lieu, il faut considérer le surcoût comme un investissement, voire même un gain à longue échéance, car une maison qui consomme 50 % moins d’énergie engendre aussi moins de dépenses à long terme qu’une maison conventionnelle.

Par exemple, un bâtiment éconergétique permet des économies de 30 % à 70 %, ce qui est loin d'être négligeable. D’un autre côté, il ne faut pas oublier la valeur des effets silencieux, soit la préservation de l’environnement et les bienfaits sur la santé des occupants. Pour ces derniers, tout dépend de la valeur que vous leur accordez!

Emplacement

Où vous installer : la ville, la campagne ou la banlieue? Vous hésitez?

Optez pour les agglomérations urbaines et les quartiers résidentiels, qui vous permettront de profiter des services à proximité et ainsi de réduire vos émissions polluantes causées par les transports.

Il est faux de croire qu’une maison écologique doit être construite à la campagne; bien au contraire, ce choix engendre beaucoup plus de déplacements en voiture. Dans la mesure du possible, choisissez d’implanter votre projet d’habitation à proximité de plusieurs services accessibles à pied, dont un service de transports en commun. En plus d’être très écologique, cette décision n’en sera que meilleure pour votre santé!

On ne construit pas une maison indépendamment de son environnement. Aussi, concevez toujours le plan de votre maison en fonction des particularités du site choisi, soit le climat, l'ensoleillement, les vents dominants, le sol, la faune et la flore, ainsi que les nappes ou cours d'eau. Accordez un soin particulier à l’orientation des pièces à vivre. Par exemple, orientez votre bâtiment pour maximiser l'ensoleillement afin de tirer profit de cette source renouvelable, et totalement gratuite, de chauffage. Idéalement, l’emplacement doit recevoir un ensoleillement hivernal. La cuisine est donc à implanter au sud ou sud-ouest, avec de grands vitrages pour récupérer l’énergie qui rayonne par inertie. Il faut éviter le plus possible les ouvertures au nord.

En couplant l’exposition au soleil et en renforçant l’isolation, puisque l’énergie entre et l’isolation l’empêche de repartir, il est possible de couvrir au moins 50 % de vos besoins en chauffage, voire même jusqu’à 80 %.

Statistiques comparatives

Ces quelques statistiques en bref vous permettront, en un coup d’œil rapide, d’établir d'une part des comparatifs entre une habitation écologique et une habitation conventionnelle, d'autre part de mieux connaître les avantages et bénéfices tirés du choix de l'écoconstruction.

  • Les habitations écologiques permettent l’amélioration de la performance énergétique d’un minimum de 25%.
  • L’intégration de toilettes à compost permet l’économie de 100 000 litres d’eau potable par année.
  • L’installation de robinets avec aérateur et pommes de douche à débit réduit permet l’économie de 90 $ d’eau chaude par année.
  • En exploitant avantageusement la conception solaire passive, le soleil qui entre abondamment par les fenêtres contribue jusqu'à 40 % du chauffage de la maison, et ce gratuitement.
  • La cellulose faite à partir de papier recyclé et utilisée pour l’isolation d’une maison est 30 % plus efficace que la fibre de verre conventionnelle grâce à sa compaction et sa densité.
  • Les systèmes de chauffage de planchers radiants à l’eau sont beaucoup plus confortables que les systèmes de plinthes électriques conventionnelles, tout en étant 20 % plus efficaces.
  • L’installation de systèmes de récupération de la chaleur pour l’eau de la douche, connus sous le nom de Power-Pipe, permet une économie sur les frais d’eau chaude de 40 %.
  • L’utilisation de béton contenant 30 % de matériaux recyclés permet une diminution de plus de 10 tonnes de gaz à effet de serre, par maison.
  • Les maisons conventionnelles moyennes du Québec perdent environ 30 % de leur chaleur par les fuites d'air disséminées un peu partout dans la maison.