Géothermie

 

GÉOTHERMIE

Pourquoi l'installer dans votre maison?

L’énergie géothermique nous parvient de l’énergie que nous trouvons naturellement dans le sous-sol de la terre. Selon la profondeur de captation nous avons accès à une chaleur constante de huit à dix degrés Celsius. Cette chaleur est disponible en tout temps. On la recommande par ce qu’elle est abondante, facilement disponible et elle ne crée pas de pollution supplémentaire pour son extraction et son utilisation. La possibilité de l’utiliser pour chauffer la maison mais aussi l’eau chaude sanitaire et, en inversant le processus l’été, de climatiser la maison en font une source d’énergie des plus avantageuses. Pour un kilowatt d’énergie conventionnelle consommée on produira 3 à 4 kilowatt d’énergie géothermique pour chauffer.

 

Comment ça marche?

Pour utiliser cette énergie abondante et gratuite, il faut plusieurs éléments. Tout d’abord des puits pour aller chercher la chaleur là ou elle se trouve. Ensuite il faut une pompe à chaleur (PAC) pour convertir les calories du sol en chaleur disponible. Et finalement un système de distribution de celle-ci à air pulsé ou à eau chaude pour la surface à chauffer.

Pour accéder à cette chaleur il faut forer dans le sol des puits dans lesquels on installe des capteurs. Ceux-ci sont de deux types horizontaux ou verticaux.

Les capteurs horizontaux sont des tubes de polyéthylène de plusieurs centaines de mètres. Ils sont installés en boucles enterrées horizontalement à faible profondeur (1,80 à 3m, soit 6 à 10 pieds). Selon la technologie employée, on fait circuler de l'eau additionnée d'antigel ou le fluide frigorigène de la pompe à chaleur. Pour éviter un prélèvement trop important de la chaleur du sol et un risque de gel permanent de celui-ci, ils sont repliés en boucles espacées d'au moins 40 cm. La surface de capteur nécessaire est généralement de 1,5 à 2 fois la surface habitable à chauffer. Pour une maison de 1500 pi2, le capteur occupera entre 2250 et 3000 pi2 du terrain adjacent à votre maison.

 

Géothermie horizontale

 

Les capteurs verticaux sont quant à eux constitués de deux tubes de polyéthylène formant un U installés dans un forage (jusqu'à 500 pieds de profondeur) et scellés dans celui-ci par du ciment. On y fait circuler en circuit fermé un liquide antigel. Il faut généralement de un à deux puits géothermiques de 500 pieds de profondeur pour chauffer une maison.

L'emprise au sol des puits verticaux est minime par rapport à des capteurs horizontaux; ils peuvent donc être installés presque n'importe où, mais le type de sol influera grandement sur le coût de forage.

 

Géothermie verticale

 

Détails d'installation

Pour les capteurs horizontaux il est nettement préférable de les installer au moment de faire les travaux d’excavation de la maison, ceci réduira les coûts. Les capteurs verticaux pourront être faits à n’importe quel moment des travaux, sauf si vous devez forer pour un puits arthésien, qui fait intervenir la même foreuse.

 

Coût du système

Si la source d’énergie est gratuite, le système géothermique est complexe et plus coûteux à installer car il requiert des interventions et des connaissances spécifiques. Il est donc important de se faire conseiller.

Il faut généralement compter entre 15 000$ et 50 000$ pour un système complet pour une période d’amortissement de 12 à 18 ans dans la plupart des cas. Pour en assurer la rentabilité, un calcul de dimensionnement adéquat est la clef.